Codes-barres" pour les homéomorphismes hamiltoniens sur les surfaces.

(en collaboration avec Sobhan Seyfaddini et Claude Viterbo)
Les "codes-barres" ont été introduits récemment en dynamique hamiltonienne par L. Polterovich and E. Shelukhin ; on peut les voir comme une façon naturelle d'appairer les valeurs de l'action hamiltonienne. Pour les surfaces, nous montrons que le code-barres dépend continûment du difféomorphisme et s'étend aux homéomorphismes hamiltoniens. Nous obtenons également une interprétation du nombre de barres lorsqu'il est fini. L'exposé sera principalement consacré à expliquer les différentes notions impliquées dans le théorème.