Homogénéisation pour le mouvement brownien cinétique en dimension finie et infinie

Dans cet exposé, nous discuterons des propriétés d'homogénéisation du mouvement brownien cinétique, tout d'abord en dimension finie dans les cas euclidien et riemannien, puis en dimension infinie dans le cas des espaces de Hilbert et plus généralement sur les variétés hilbertiennes de dimension infinie, avec en point de mire le groupe des difféomorphismes d'une variété compacte.
Je ferai en particulier de la publicité pour les résultats que Pierre Perruchaud a récemment obtenu au cours de sa thèse co-encadrée avec Ismaël Bailleul, thèse qu'il soutiendra le lundi 21 octobre prochain.