Patrick Pérez

PP

E-mail : 

Phone :  +33 223235944

Comptine binaire

"J’ai mal au dos, comme ils disent… »

J’imagine cette locution sur la musique de Charles Aznavour « comme ils disent », et je souris

Les personnes qui affirment que j’ai mal au dos usent d'un euphémisme poli.
Une forme de bienséance qui masque leur ignorance au sujet de mon état physique.

A ces gens « normaux », je ne pipe mot car je sais le sujet délicat.
Et c’est ma manière décente de leur rendre la politesse.

Pourtant, il faut le dire : je suis handicapé à cause d’un accident.
Une jambe qui rentre de 8 cm dans mon corps, des fractures ouvertes du coude, de l’avant-bras, du tibia péroné,
un bassin brisé et disjoint, à l’été de mes 18 ans.

Cela laisse des séquelles et peut faire mal au dos, surtout 40 ans après.

Extrapoler que ce traumatisme est à l’origine du cancer qui m’a valu l’ablation partielle d’un rein, n’engage que moi.
Et  ça fait mal au dos…. ou autour.

Oui, je suis un travailleur handicapé, reconnu par l’organisme officiel.

Mon arrivée au sein de l’Irmar en Septembre 2007, était assortie de conditions restrictives dans l’exercice de ma fonction.
Pourtant, j’en ai charrié des palettes d’ordinateurs, trimballé des bureaux, transporté des lames de serveurs….
Malgré la promesse de l’aide des costauds, des valides, bras forts, j’ai accompli ces efforts seul.
Ah les mots rassurants, les promesses des magistraux hâbleurs …
Las, je n’en veux à personne.
Mais je n’oublie pas; même si ma situation s’est améliorée.
Quand je constate la férocité de notre humanité, je m’estime privilégié.

Tous les jours, je brette contre des machines afin d’améliorer leur fonctionnement.
J’ai l’expérience et l’endurance pour mater ces outils de travail.

Donc, si vous avez un souci avec l’une d’elles, n’hésitez pas; sollicitez moi.
Et puis, je ne suis pas seul. Notre équipe informatique est là pour vous servir au mieux.

Pour nous joindre à coup sûr, envoyez un message à :

simar@univ-rennes1.fr