Antoine Soulas

Doctorant

Une photo de moi en 2019, dans la cour principale de l'ENS Paris où j'ai étudié.

Adresse courriel : antoine [dot] soulas [at] univ-rennes1 [dot] fr

Numéro de bureau : 203

Mes sujets de recherche

— English version below —

Link to my personal webpage :  http://soulas.perso.math.cnrs.fr/

 

Ma thèse à l'IRMAR sous la direction de Dimitri Petritis a commencé en octobre 2021, sur un sujet de physique mathématique. Mon travail consiste à explorer un ensemble d'approches pour la gravitation quantique fondées sur la discrétisation de l'espace-temps à l'échelle de Planck, visant à faire émerger la géométrie de ce dernier à partir de sa seule structure causale. Cette idée est notamment soutenue par un résultat profond de géométrie lorentzienne, le théorème de Hawking – King – McCarthy – Malament.

Toutefois, avant d'aborder les problèmes spécifiques à la gravitation quantique, je cherche à clarifier les difficultés liées à la disparition des phénomènes quantiques aux échelles macroscopiques. Je m'intéresse donc au problème de la mesure, à la théorie de la décohérence et aux fondations mathématiques et philosophiques de la mécanique quantique.

——————————————————————————

I began a PhD in mathematical physics at the IRMAR (Rennes, France) under the supervision of Dimitri Petritis in October 2021. My work explores a set of different approaches for quantum gravity based on the discretization of spacetime at the Planck scale, to make the geometry of the latter emerge from its causal structure only. This idea is in particular supported by a deep result in Lorentzian geometry, the Hawking – King – McCarthy – Malament theorem.

However, before tackling the specific problems of quantum gravity, I consider essential to shed light on the disappearance of quantum effects at macroscopic scales an on the emergence of classicality. I therefore also work on the measurement problem, the theory of decoherence, and the mathematical and philosophical foundations of quantum mechanics.