Autour de codes définis à l’aide de polynômes tordus