Cours doctoraux à l'IRMAR

Présentation des cours proposés aux doctorantes et doctorants de l'IRMAR.

  1. Cours doctoraux 2018
  2. Cours de spécialisation
  3. Cours de formations complémentaires

L’IRMAR et l’UFR de Mathématiques de Rennes 1, avec le soutien du labex CHL et de l’école doctorale MathSTIC proposent chaque année des cours de mathématiques : cours doctoraux (adressés principalement aux doctorant·e·s) et cours de spécialisation (validés comme formation de l’école doctorale MathSTIC).

Cours doctoraux 2018

- Lecture de "Science de la science et réflexivité" de Pierre Bourdieu proposée par Alain Herreman et Stéphane Le Borgne (annulé)
- Codes géométriques proposé par Xavier Caruso mercredi 4, lundi 9 et mercredi 11 avril 2018- IRMAR - bâtiment 22 salle 4 de 10h à 12h
- Quelques éléments de la théorie de bifurcation et applications par Taoufik Hmidi mardi 22 mai et vendredi 25 mai - IRMAR - bâtiment 22 salle 16 de 14h à 16h.
 

Cours de spécialisation

- Global bifurcations in the plane proposé par Yulij Ilyashenko (National Research University Higher School of Econnomy Moscou) les mercredi 16,23 et 30 mai 2018 de 14h à 16h - IRMAR, bâtiment 22, salle 006

Cours de formations complémentaires

Barbara Schapira

"Égalité femmes-hommes : le rôle de l'école"

Le mercredi 13 décembre 2017 de 14h à 17h
Lieu : campus Beaulieu, batiment 32B, salle 12
.

Intervenantes : Fanny Bugnon, historienne à l'université de Rennes 2 et Rozenn Texier, mathématicienne à l'ENS Rennes.


Depuis 1989 la loi française donne comme mission aux personnels enseignants de contribuer à améliorer l'égalité entre les femmes et les hommes. Cette séance de sensibilisation, sous un format très interactif, propose d'explorer les différences filles-garçons à l'école, et plus spécifiquement en mathématiques, en se basant sur différentes études nationales ou internationales. Il s'agit, en objectivant ces différences et en réfléchissant sur leurs origines, de s'interroger sur l'influence des pratiques d'enseignement. La formation s'appuiera notamment sur des travaux de recherche en psychologie sociale et en sciences de l'éducation, pour proposer une "pédagogie de l'équité" en mathématiques.