Cours doctoraux à l'IRMAR

Présentation des cours proposés aux doctorantes et doctorants de l'IRMAR.

  1. Cours doctoraux 2017
  2. Cours de spécialisation
  3. Cours de formations complémentaires

L’IRMAR et l’UFR de Mathématiques de Rennes 1, avec le soutien du labex CHL et de l’école doctorale Matisse proposent chaque année des cours de mathématiques : cours doctoraux (adressés principalement aux doctorant·e·s) et cours de spécialisation (validés comme formation de l’école doctorale Matisse).

Cours doctoraux 2017

Xavier Caruso
  • Jurgen Angst : Dévissage d'une frontière de Poisson.
    Mercredi 29 mars, 5 avril et 12 avril 2017, de 10h15 à 12h15.
    Salle 016, rez-de-chaussée du bâtiment 22, campus de Beaulieu.
  • Xavier Caruso : Polynômes de Ore.
    Lundi 24 avril, mercredi 26 avril et mercredi 3 mai, de 10h à 12h.
    Salle 006, rez-de-chaussée du bâtiment 22, campus de Beaulieu.
  • Rémi Coulon : Introduction aux groupes moyennables.
    Mardi 16 mai de 14h à 16h, mercredi 17 mai de 10h à 12h, mardi 23 mai de 14h à 16h, mercredi 24 mai de 10h à 12h.
    Salle 016, rez-de-chaussée du bâtiment 22, campus de Beaulieu.
  • Taoufik Hmidi : Fondements de la théorie de bifurcation et quelques applications.
    Planning à venir

 

Cours de spécialisation

Il n'y a pas de cours de spécialisation prévu pour l'instant.

Cours de formations complémentaires

Barbara Schapira

Femmes et hommes, quelles carrières après une thèse en Math-STIC ?

Mercredi 18 janvier 2017 de 9h30 à 12h30.
Salle 16, rez-de-chaussée du bâtiment 22-23, campus de Beaulieu
.

Intervenantes : Fanny Bugnon, historienne à l'université de Rennes 2 et Barbara Schapira, mathématicienne à l'université de Rennes 1.


Présentation : La place des femmes dans les études et carrières scientifiques progresse lentement, mais des différences de choix et de parcours et des inégalités perdurent, particulièrement en maths, informatique, électronique, etc.

Après un temps d'échange avec les doctorants et doctorantes, nous replacerons ces questions dans une perspective historique, porteuse d'optimisme. Puis nous proposerons quelques pistes de réflexion et références bibliographiques. Celles-ci pourront aider les doctorant·e·s à construire leur carrière future plus librement, sans forcément se conformer aux injonctions sexuées implicites de la société, mais en faisant leurs choix propres, en fonction de leurs goûts, compétences, contraintes personnelles, parcours universitaire et autres attentes. Cette formation se conclura par un second temps d'échange et de débat avec les doctorants et doctorantes.