Un prix de thèse sur la sensométrie

Margot Brard a reçu le prix de la meilleure thèse 2019 de la part de la Société Française d'Analyse Sensorielle.

Extrait des diapositives de la soutenance de thèse de M. Brard
  1. La sensométrie : la statistique au service de l’analyse sensorielle
  2. Pour en savoir plus

La sensométrie : la statistique au service de l’analyse sensorielle

La thèse de Margot Brard est appliquée au domaine de l’analyse sensorielle. L’analyse sensorielle est utilisée pour mesurer les caractéristiques des produits (alimentaires, cosmétiques, etc.) telles qu’elles sont perçues par les sens de l’être humain. Elle permet ainsi de déterminer, entre autres, les propriétés gustatives, olfactives, visuelles, ou tactiles des produits. En pratique, le protocole de recueil des données sensorielles consiste à mettre en place un panel de consommateurs. Il est demandé à ce panel de tester et d'évaluer les produits. Les données sensorielles recueillies sont analysées grâce à des méthodes statistiques : on parle de sensométrie. Des méthodes d’analyse factorielle permettent ainsi d’étudier les principaux axes de variabilité sensorielle des produits. Des méthodes de clustering permettent, elles, de segmenter le panel de consommateurs.

En pratique, seulement un nombre restreint de produits (généralement une dizaine) est évalué par le panel de consommateurs. Ceci est dû au fait que l’évaluation d’un nombre plus important de produits entraine une fatigue sensorielle chez les consommateurs, menant ainsi à une altération de la qualité des données collectées. Cependant, il existe un besoin grandissant de développement méthodologique pour permettre aux analystes sensoriels d’évaluer un nombre important de produits (par exemple une gamme entière de produits).

L’objectif de la thèse de Margot Brard était de développer une méthodologie d’évaluation sensorielle permettant de dépasser cette limite. Elle a, entre autres, donné naissance à un nouveau protocole de recueil de données sensorielles. Il est basé sur une évaluation séquencée des produits par les consommateurs. C’est ce séquençage qui permet de limiter la fatigue sensorielle ressentie lors de la tâche d’évaluation. Le format des données collectées est inédit en analyse sensorielle. A l’échelle d’un consommateur, il s’agit d’un ensemble de partitions. Celles-ci présentent la particularité d’être liées de manière chronologique, mais également de contenir un taux de données manquantes qui est réduit au fur et à mesure de l’avancée de consommateur dans la tâche d’évaluation. Le format novateur de ces données a nécessité le développement d’une procédure d’analyse statistique ad hoc permettant leur traitement. Cette thèse multidisciplinaire, à l’interface de l’analyse sensorielle et de la statistique, a été encadrée par David Causeur et Sébastien Lê.

Pour en savoir plus