Rendez-vous des Jeunes Mathématiciennes à Rennes

Une troisième édition des Rendez-vous des Jeunes Mathématiciennes est organisée à l’École Normale Supérieure de Rennes du 22 au 24 novembre 2019.

Des lycéennes devant un tableau noir
  1. Les Rendez-vous des Jeunes Mathématiciennes
  2. Programme de l'édition rennaise
  3. Organisateurs

Les Rendez-vous des Jeunes Mathématiciennes

Pendant deux à trois jours, une vingtaine de lycéennes travaillent sur des problèmes ouverts en mathématiques, rencontrent des mathématiciennes et réfléchissent à la place que les mathématiques peuvent avoir dans leurs études et leur futur parcours professionnel. L’objectif est de les encourager à affirmer leur intérêt pour les mathématiques et à formuler un projet ambitieux d’études scientifiques.

Les Rendez-vous des Jeunes Mathématiciennes sont portés par les associations Animath et femmes & mathématiques.

Programme de l'édition rennaise

  • Vendredi 22 Novembre :
    A partir de 17h : Arrivée des participantes (trajet Rennes – Campus de Ker Lann encadré)
    Soirée : Rencontre avec les organisatrices et les organisateurs, activités de cohésion de groupe, présentation des actions menées par Animath et des activités olympiques.
  • Samedi 23 Novembre :
    8h : Petit déjeuner
    9h-12h : Ateliers de recherche encadrés
    12h-13h30 : Déjeuner
    13h30-15h30 : Fin des ateliers de recherche encadrés
    15h30-18h : Goûter et speed-meeting
    18h-19h : Conférence
    Soirée : Dîner
  • Dimanche 24 Novembre :
    8h : Petit déjeuner
    9h-11h : Atelier autour des stéréotypes et du sexisme ordinaire
    11h-12h : Conférence
    12h-13h30 : Déjeuner
    13h30-14h : Préparation aux présentations orales
    14h-16h : Présentations orales du travail effectué pendant les ateliers de recherche, goûter

Organisateurs

Cet événement est organisé par l’École Normale Supérieure de Rennes, Animath et femmes et mathématiques, avec le soutien de l’École Nationale de la Statistique et de l’Analyse de l’Information (ENSAI), du Centre Henri Lebesgue, de l’IRMAR, de la Fondation Blaise Pascal et du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.